RGPD - Post-confinement conseil pour vous préparer à une reprise

RGPD : Entrepreneurs, pourquoi ne pas profiter de cette accalmie dans les affaires pour vous préparer à une reprise sur les chapeaux de roues ?

La reprise pour les sociétés, post confinement va entraîner un niveau d’activité important!
Clients et collaborateurs vont multiplier leurs demandes. Cette reprise, cruciale pour chaque société, devra être assurée sans avoir à se soucier du RGPD .

RGPD post confinement covid-19

Aussi, est-il essentiel de profiter de cette période de confinement, pour débuter/avancer/ finaliser les actions de conformité RGPD.

MDS, qui a organisé son activité en conséquence, va vous accompagner dans cette démarche afin que, dès la reprise d’activité, soient mis en conformité:

Vos sites internet:
Le + : Assurer une visibilité optimale et gérer les réclamations éventuelles avec l’augmentation des ventes en ligne pendant le confinement ;

Vos documents RH:
Le + : Eviter les contentieux suite au chômages partiel, télétravail et consolider les relations managériales interrompues pendant cette période de confinement ;

Vos documents commerciaux:
Le + : Maximiser et sécuriser les ventes et compenser la perte de chiffre d’affaire éventuelle dû au confinement.

Il est donc urgent de s’adresser à des professionnels dont c'est l'unique métier!

Article intéressant sur efl.fr

Lutte contre le Covid 19 : l'exploitation des données de géolocalisation est-elle conforme au RGPD ?

La géolocalisation comme la reconnaissance faciale sont des maladies honteuses… jusqu’à ce qu’on se rende compte de leur utilité.

Critiquée par toutes les autorités de contrôle européennes, la géolocalisation pourrait s’avérer une arme de plus contre la « guerre » déclarée contre le Covid 19.

Pour ce faire, Thierry Breton, Commissaire européen en charge notamment du marché intérieur et du numérique, a lancé une initiative consistant à créer une méga base de données au niveau européen en demandant aux opérateurs de télécoms de communiquer les données de géolocalisation. Cette méga base sera constituée de données agréées et anonymisées.

Ce projet ne manque pas de créer la polémique au nom du sacro-saint respect de la vie privée et du RGPD.

Levons d’abord un tabou … les opérateurs de télécommunications ne se privent déjà pas pour « vendre » des données de géolocalisation anonymisées. Pourquoi donc ce qui est permis ou toléré dans la vie des affaires deviendrait critiquable pour sauver l’humanité ?

Ensuite faisons un constat. Les rédacteurs du RGPD ont pensé à tout … sauf à la possibilité de suspendre ou modérer le RGPD, en situation de crise. Mais peut-on les blâmer de ne pas avoir anticipé une situation pareille !

La démarche de la Commission pose une question juridique essentielle : le  RGPD est-il applicable au cas d’espèce (données anonymisée) ?

Lire plus

 


Imprimer  

Related Articles